Prévention et prise en charge des mutilations génitales féminines. L’approche pluridisciplinaire d’un Centre de Planning Familial

retour au sommaire du n°95 "Femmes et violences de l’exil"


Auteur(s) :

Interview par R. Lecomte de

Céline LIURNO

Psychologue et sexologue, référente du projet MGF au sein du Centre de Planning Familial des Femmes Prévoyantes Socialistes (FPS) de Liège


Premières lignes :

Prenant appui sur son expertise en santé sexuelle et reproductive et en matière de violences de genre, le Centre de Planning Familial (CPF) des Femmes Prévoyantes Socialistes (FPS) de Liège accueille et accompagne depuis quelques années des femmes et des fillettes, mais aussi des familles et des couples concernés par les mutilations génitales féminines (MGF).

Une prise en charge pluridisciplinaire qui se décline essentiellement en une permanence d’accueil psychosocial sans rendez-vous, ainsi que des consultations gynécologiques, psychologiques, sexologiques, sociales ou encore juridiques. Avec pour leitmotiv commun : respecter la personne et la rendre consciente et actrice de son parcours de vie... et de demandeuse d’asile.


Mots-clés :

Migrations, mutilations génitales féminines, prévention, demande d’asile, sans-papiers, parentalité

Quelle « désinstitutionnalisation » ? Pour une approche politique des institutions

Article issu du n°71 "Institution, alternatives : faut-il choisir ? Auteur(s) : DELRUELLE Edouard Professeur de philosophie politique à l’Université de Liège - Directeur adjoint du Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme Résumé : Pour s’engager dans une réelle (...)

lire la suite
lien vers facebook
logo-Paypal