Les visages sociaux de la santé et des soins : les déterminants sociaux de la santé

retour au sommaire du n°96 "Quel travail social dans les secteurs de la santé"


Auteur(s) :

Vincent LORANT

Institut de Recherche Santé et Société et Faculté de Santé Publique

Université Catholique de Louvain


Premières lignes :

La Belgique est une société bénie : démocratique, d’un niveau d’éducation et d’une espérance de vie élevés, hébergeant de nombreuses institutions sociales et des mouvements sociaux actifs et respectés. Mais cela n’empêche pas notre pays d’être affecté par une maladie commune aux pays qui nous ressemblent : le gradient social de la santé.

L’espérance de vie en bonne santé reste encore largement déterminée par les différents aspects de la stratification sociale, tels que le niveau d’éducation, le niveau de revenu, le statut socio-professionnel et l’identité ethnique. Les déterminants sociaux de la santé sont les aspects de la position sociale qui affectent la distribution inégale de la santé entre groupes sociaux.

Cet article vise à éclairer trois questions à ce propos. Quels sont ces « déterminants » sociaux de la santé ? Comment opèrent-ils leurs effets sur la santé ? Et quels rôles les travailleurs sociaux peuvent-ils jouer sur ces déterminants ? Avant d’aborder ces questions, l’article décrira l’ampleur des inégalités de santé, soit les différences (ou les rapports) de santé entre les différents groupes de la stratification sociale en Belgique.


Mots-clés :

Santé, déterminants sociaux, inégalités de santé, travail social

TO PIIS or NOT TO PIIS Les paradoxes de l’injonction à l’autonomie

retour au sommaire du n°88 "L’autonomie en tension" Auteur(s) : Abraham FRANSSEN Sociologue, Université Saint-Louis, Bruxelles Résumé : S’inscrivant dans le référentiel de l’Etat social actif, le « Projet Individuel d’Intégration social » (PIIS), désormais obligatoire pour tous les bénéficiaires du (...)

lire la suite
lien vers facebook
logo-Paypal