L’enfermement des jeunes : un temps entre parenthèses et paradoxes

retour au sommaire du n°69 "Temps & temporalités du Social"



Auteur(s) :

Alice JASPART Chercheuse au Centre de Recherches Criminologiques de l’Université Libre de Bruxelles


Premières lignes :

Pour cette contribution, il m’a été demandé d’envisager la question du temps du placement des jeunes poursuivis par la justice au regard de mes travaux de doctorat. D’après ce que j’ai pu en saisir au fil des immersions menées dans les trois institutions à régime fermé de la Communauté française, l’enfermement des jeunes se définit, en effet, par une gestion particulière du temps, ou plutôt des temps. La parenthèse que représente généralement le placement dans la vie des jeunes concernés, repose, d’après mes observations, sur la gestion d’un temps court, d’un quotidien enfermé et sur-organisé et sur la gestion d’un temps plus long inscrit dans la durée qui tend, pas à pas, vers la sortie...


Mots-clés :

Institution publique de protection de la jeunesse, jeunes, enfermement, temps, gestion du temps

« Parle à mon corps ; l’inceste l’a rendu sourd » : de la nécessaire évolution d’une pratique au service des mineurs victimes d’abus sexuels au sein de leur famille

retour au sommaire du n°80 "Le corps dans l’intervention (psycho)sociale" Auteur(s) : Samira Bourhaba Directrice du service Kaleidos, Liège Premières lignes : Engagés depuis une dizaine d’années dans l’aide aux mineurs victimes d’abus sexuels intra-familiaux et/ou mineurs auteurs de conduites (...)

lire la suite
lien vers facebook
logo-Paypal