L’Autre « lieu », un regard sur la maladie mentale qui interpelle notre rapport à la norme

retour au sommaire du n°91 "Les préjugés ne sont pas inoffensifs"


Auteur(s) :

Interview par Romain Lecomte de

Aurélie EHX

Christian MARCHAL

Sara MEURANT

Travailleurs au sein de l’Autre « Lieu » - RAPA (Recherche-Action sur la Psychiatrie et les Alternatives) asbl


Premières lignes :

L’Autre « lieu » est une association bruxelloise qui s’intéresse aux liens entre san- té mentale et société, et cherche à favoriser l’intégration des personnes souffrant de troubles mentaux au sein de la vie sociale. Loin du cabinet du psy, loin de l’hôpital, loin des blouses blanches, elle leur propose, dans une ambiance qui se veut chaleureuse et amicale, différentes formules d’accueil et de soutien.

La déconstruction des préjugés et la lutte contre la stigmatisation des personnes qui connaissent des troubles psychiques est, depuis longtemps, au coeur de l’action de l’Autre « lieu ». Elle agit, tout d’abord, auprès des personnes concernées en vue de les aider à se détacher de leur identité de « malades mentales » dans laquelle la société les a enfermées, à prendre du recul par rapport à leur trouble, à développer un autre regard à son encontre… L’association s’adresse, par ailleurs, au grand public, aux professionnels et aux décideurs politiques à travers des campagnes d’information et de sensibilisation, une émission de radio, des animations, ..., en vue de changer les représentations et les comportements.

Les politiques à l’égard des migrants âgés : la construction d’un nouveau risque social ?

retour au n°61 de la revue l’Observatoire : "Vieillesse & Migrations " Auteur(s) CARBONNELLE Sylvie Socio-anthropologue, chargée de recherche - Université Libre de Bruxelles (Gravités) et CDCS asbl Mots-clés Migrants âgés - vieillesse - solidarités familiales - solidarités (...)

lire la suite
lien vers facebook
logo-Paypal