Votre panier est vide

n°75

L’isolement social chez les personnes de 65 ans et plus en Belgique : sa prévalence et ses déterminants

retour au sommaire du n°75 "Le vieillissement actif : à quelles conditions ?"


Auteur(s) :

Patrick MAGGI, Sam DELYE, Christiane GOSSET Département des Sciences de la Santé publique, Université de Liège

Bram VERMEULEN, Anja DECLERCQ LUCAS, KU Leuven


Résumé :

L’isolement social en Belgique touche aujourd’hui 23% des 65 ans et plus. Ce phénomène, contrairement aux idées reçues, ne semble pas s’aggraver, mais le vieillissement rapide de notre population laisse présager une augmentation de la prévalence des personnes âgées isolées dans les années à venir. Cet article vise à établir la fréquence de l’isolement social en Belgique en 2011, identifier ses déterminants et analyser l’évolution temporelle de la solitude, la forme subjective de l’isolement social.


Mots-clés :

Isolement social, solitude, personne âgée, vieillissement


Extrait :

(...) C’est en Wallonie que l’on observe la plus grande proportion de personnes souffrant de solitude (26%). Cette proportion est moindre en Flandre (22%) et l’est encore moins en Région Bruxelles-Capitale où elle atteint 19%. Le constat fait en matière d’isolement social est différent : c’est en Région bruxelloise qu’il est le plus élevé (29%) suivi ensuite par la Wallonie (24%) et la Flandre (21%). L’une des hypothèses avancées pour expliquer cette disparité régionale réside dans l’influence du capital économique sur le risque d’isolement. L’étude montre en effet une paupérisation plus soutenue en Wallonie qu’à Bruxelles et en Flandre. Mais ce postulat à lui seul ne peut expliquer la divergence régionale puisque la Wallonie n’est pas la plus touchée. [...]

Malgré le développement de notre société et les changements dans les modèles relationnels, la crainte d’un sentiment d’isolement grandissant chez les personnes âgées est infondée. Le sentiment de solitude n’a pas augmenté au cours des dernières décennies. Il y a un demi-siècle, les personnes de plus de 65 ans se sentaient plus fréquemment seules qu’aujourd’hui. En effet, la prévalence de la solitude s’élevait à 14% parmi les personnes âgées en 1966 et ne représente plus que 9% en 2011 (figure 2). Dans divers pays européens, les résultats de recherches font le même constat et permettent de conclure qu’il n’y a pas plus de sentiment de solitude de nos jours qu’auparavant. [...]

Il faut néanmoins garder à l’esprit le vieillissement rapide de notre société : en 10 ans, la population de plus de 65 ans a augmenté de 1.715.000 à 1.860.000 et atteindrait en 2050, selon les estimations démographiques, 3.209.000 d’individus. Ainsi, la proportion de personnes seules n’évolue pas, mais le nombre absolu augmente bel et bien. (...)

Abonnez-vous !
  • 4 numéros que se suivent
  • Prix préférentiel au numéro
  • Frais d’envoi gratuits !
Articles

« Bien vieillir à domicile... une évidence ?

retour au sommaire du n°75 "Le vieillissement actif : à quelles conditions ?" Auteur(s) : Valentine CHARLOT Docteur en psychologie, Présidente de l’asbl « Le Bien Vieillir » Catherine HANOTEAU Licenciée en psychologie, formatrice indépendante pour l’asbl « Le Bien Vieillir » Résumé : Bien (...)

Moyens de paiement