Votre panier est vide

n°100

Ecrits professionnels en travail social : décalage de perception et moyens d’y remédier

retour au sommaire du n°100 "Ecrire dans le social"


Auteur(s) :

Jacques RIFFAULT

Président de la SAS CAPCLINIK, organisme de formation continue des psychologues et des professionnels de l’accompagnement social et médico-social


Premières lignes :

Un décalage de perception des écrits professionnels se donne, encore aujourd’hui, à voir entre les usagers qui en sont le « pré-texte » et leurs auteurs. Cette différence est due pour l’essentiel à la persistance d’un modèle d’écriture les considérant comme des objets à observer, à décrire et à orienter dans lequel les usagers, qui ne veulent plus non plus être nommés de cette manière, ne peuvent pas se reconnaître. Rompre avec ce modèle est possible pour les travailleurs sociaux, à condition de renoncer à l’imaginaire scientiste autour duquel s’est historiquement construite leur légitimité professionnelle.


Mots-clés :

écrits professionnels, scientisme, subjectivation, travail relationnel, associer les usagers

Abonnez-vous !
  • 4 numéros que se suivent
  • Prix préférentiel au numéro
  • Frais d’envoi gratuits !
Articles

"Des femmes sans voix à une vie de choix" : un projet pour susciter, restaurer les capacités d'agir et de penser par et pour elles-mêmes

retour au sommaire du n°95 "Femmes et violences de l’exil" Auteur(s) : Interview par R. Lecomte de Evelyne DOGNIEZ, directrice Barbara RONDIAT, référente thématique du projet « Des femmes sans voix à une vie de choix » Centre d’accueil Pierre Bleue (Yvoir) de la Croix-Rouge Premières lignes (...)

Moyens de paiement