d’une personne incarcérée. L’accompagnement d’un service d’Aide aux justiciables

retour au sommaire du n°89 "Travailler avec les proches"


Auteur(s) :

Interview par Romain Lecomte de

Serge GARCET, Directeur du Service d’aide sociale aux justiciables de Liège 2 Chargé de cours au Département de Criminologie de l’Université de Liège


Présentation :

Le Service d’aide sociale aux justiciables (SAJ) de Liège 2 est une des asbl agréées par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui offrent aux justiciables faisant l’objet d’une peine ou d’une mesure privative de liberté, incarcérés ou non, ainsi qu’aux victimes, une aide sociale et psychologique. Cette aide est également proposée aux proches, au milieu familial. Le service est autonome dans ses missions tant vis-à-vis des établissements pénitentiaires que de la Justice, et ne travaille qu’à partir de la demande des bénéficiaires, dans le respect de la confidentialité des entretiens menés.

L’aide apportée aux personnes incarcérées a pour but de promouvoir leur épanouissement personnel et social, à les préparer à leur réinsertion dans la société et ainsi prévenir le risque de récidive.

Le travail mené avec leurs proches vise, en premier lieu, à les soutenir face aux conséquences de l’incarcération du conjoint, du parent, de l’enfant, … Ces conséquences touchent aux préoccupations du quotidien, mais aussi aux aspects affectifs et psychologiques. Mais ce travail peut également contribuer à la réinsertion en évitant le délitement du lien vécu par la personne incarcérée.

Grossesse et violences conjugales : impact sur l’enfant

Retour au sommaire du n°59 "Enfants exposés aux violences conjugales" Auteur(s) : Dr Muriel Salmona, Psychiatre-psychothérapeute, Responsable de l’Antenne 92 de l’Institut de Victimologie, Médecin du Réseau Victimo, France Premières lignes : De nombreuses études montrent que si la grossesse peut (...)

lire la suite
lien vers facebook
logo-Paypal