Votre panier est vide

n°80

D’anorexie ... à Anorévie. L’écoute des émotions, la thérapie par le corps, l’art-thérapie

retour au sommaire du n°80 "Le corps dans l’intervention (psycho)sociale"


Auteur(s) :

Interview par Colette Leclercq de

Françoise LIEVENS, fondatrice de l’asbl Anorévie (Libramont), accompagnatrice thérapeutique ; Michèle STRÉPENNE, Praticienne en massage sensitif, science du toucher et de l’affectivité (haptosynésie), notamment à l’asbl Anorévie


Premières lignes :

Au sein de l’asbl Anorévie qu’elle a créée en 2001, Françoise Lievens met à disposition des personnes, qui souffrent d’anorexie et/ou boulimie, et de leur entourage, sa connaissance intime de la problématique puisqu’elle a elle-même connu l’anorexie pendant près de trente ans.

Après de nombreuses années d’errance thérapeutique, elle a peu à peu appris à entendre ses angoisses, sa soif de vie et tout autant de disparaitre. Aujourd’hui libérée de ce corps ensorcelé, elle a renoué avec la vie grâce à l’intense travail d’auto-analyse qu’elle a mené, mais aussi grâce à son mari, ses enfants, sa peinture... Françoise Lievens nous parle de l’anorexie, du lien entre le corps et les émotions, de l’approche pluridisciplinaire et globale d’Anorévie.

Aux côtés de Françoise Lievens, nous avons aussi fait la rencontre de Michèle Strépenne. Spécialisée dans les approches corporelles, elle nous a expliqué comment le toucher pouvait ramener une sécurité intérieure et aider la personne anorexique à se révéler à elle-même.


Mots-clés :

Anorexie, boulimie, émotions, approches corporelles, sécurité intérieure

Abonnez-vous !
  • 4 numéros que se suivent
  • Prix préférentiel au numéro
  • Frais d’envoi gratuits !
Articles

Arts de faire émancipateurs : le travailleur social, cet artisan du lien

retour au sommaire du n°94 "La confiance au coeur du travail social" Auteur(s) : Delphine t’SERSTEVENS, Enseignante-chercheuse dans la formation d’assistant social à HELMo-ESAS Mélanie VANDELEENE, Enseignante-chercheuse dans la formation d’assistant social à HELMo-ESAS Premières lignes : Cet (...)

Moyens de paiement