Votre panier est vide

n°80

Corps en mouvement, corps en santé : regard socio-anthropologique sur des enfants de quartiers pauvres en Europe

retour au sommaire du n°80 "Le corps dans l’intervention (psycho)sociale"


Auteur(s) :

Gilles VIEILLE MARCHISET, Sandrine KNOBÉ, Romaine DIDIERJEAN Unité de recherche Sport et sciences sociales (EA 1342), Université de Strasbourg, France Monica ACETI, Département Sociologie, travail social et politiques sociales, Université de Fribourg, Suisse Simone DIGENNARO, Université de Cassino, Italie Elke GRIMMINGER, Université de Hambourg, Allemagne


Premières lignes :

A partir d’une enquête par entretiens collectifs auprès d’enfants de quartiers pauvres de quatre pays européens (France, Suisse, Allemagne, Italie), cet article décrypte leur rapport au corps au quotidien, au niveau des pratiques physiques de déplacement et de loisir, mais aussi à travers les représentations corporelles associées à la santé. Au-delà d’une prééminence du corps en force pour résister aux aléas de la vie, la présence massive des différentes formes d’activités physiques et/ou sportives est associée à des figures élargies et différenciées du corps en santé. Le bon air, le sport, la force, la minceur et la beauté, l’hygiène sont les références les plus usitées dans cette perspective. Ces dimensions restent plus ou moins actives dans chaque pays. Dès lors, pour favoriser cet activisme corporel dans une perspective de santé, il est indispensable de créer les conditions environnementales pour permettre une pratique en toute sécurité.


Mots-clés :

Corps, représentations, loisirs, santé, pauvreté, enfants

Abonnez-vous !
  • 4 numéros que se suivent
  • Prix préférentiel au numéro
  • Frais d’envoi gratuits !
Articles

Les besoins primaires : la partie visible d'une détresse plus grande

retour au sommaire du n°84 "Besoins primaires dans un contexte d’opulence" Acheter le pdf Auteur(s) : Interview par Romain Lecomte de Christine MAHY, Secrétaire générale du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté Premières lignes : Dans notre pays, tous les jours, il y a des gens qui (...)

Moyens de paiement