Élément ajouté au panier

80 - Le corps dans l’intervention (psycho)sociale - 2014

Le corps occupe une place centrale dans l’intervention (psycho)sociale. Pourtant, dans le travail mené auprès de nombreux publics, cette place demeure implicite, parfois taboue. Ce paradoxe est d’autant plus interpellant que le corps, dans notre société "postmoderne", n’a jamais été autant exposé, mis en scène et fantasmé dans l’espace public : médias traditionnels, réseaux sociaux, rue, … Il suscite par ailleurs une attention sans précédent de la part des politiques publiques, dont la promotion de la santé demeure cependant trop restrictive et normative.

Éditorial

Le corps occupe une place centrale dans l’intervention (psycho)sociale. Cette place y demeure cependant rarement explicitée. Ceci nous a d’autant plus incités à prendre à bras-le-corps cette question complexe, dans l’approche transversale qui nous est chère.

Dans les relations qu’ils établissent avec leurs publics, les professionnels (psycho)sociaux ne mobilisent pas seulement le langage verbal et des savoirs cognitifs, ils engagent aussi d’une manière ou d’une autre leur corps et leurs capacités sensorielles. Leur corps peut être explicitement mobilisé en tant qu’outil de travail ; c’est le cas par exemple des comédiens-animateurs en théâtre-action, des psychomotriciens ou encore des praticiens en massage sensitif auxquels, entre autres, ce dossier donne la parole. Dans bien des cas, leur engagement corporel dépend cependant d’un savoir pratique peu voire pas du tout formalisé et reconnu en tant que tel. C’est également cette « intelligence » des corps en (inter)action que nous allons interroger.

Dans les deux cas, les travailleurs (psycho)sociaux sont fréquemment confrontés à des corps en difficulté. Des corps touchés par le handicap ou la vieillesse mais aussi des corps déshabités, déréglés, surinvestis, malmenés ou encore se voyant infliger des privations par leurs propriétaires. Nous porterons ainsi notre attention sur les perturbations du rapport au corps rencontrées chez des publics variés (personnes toxicomanes, anorexiques, victimes d’abus sexuels, sans domicile fixe, prostituées, etc.) et aux réponses mises en œuvre par les professionnels.

L’intervention (psycho)sociale est par ailleurs aux prises avec des personnes issues de milieux populaires qui, sans nécessairement présenter des troubles psychiques et corporels spécifiques, tendent à entretenir un rapport essentiellement instrumental avec leur corps, consacrant peu de temps et d’efforts à l’écouter et à en prendre soin. La « santé » est dans ce cadre avant tout perçue comme l’absence de maladie et les signes avant-coureurs de celle-ci sont négligés. Enfin, le travail psycho(social) mené, avec et sur le (rapport au) corps des bénéficiaires (sport-aventure, sophrologie, socio-esthétique, etc.), peut constituer un outil, un moyen pour intervenir sur des problématiques telles que l’isolement social et la perte d’estime de soi.

Tout ce travail autour des corps est rendu d’autant plus complexe qu’il prend place dans une société où l’image et les représentations fantasmées d’un corps jeune, svelte, « beau » sont omniprésentes dans l’espace public, dans les médias, dans la publicité, etc. Une société marquée par l’individualisme où la construction et l’expression de son identité personnelle s’appuient plus que jamais sur l’apprêtement de son corps, sur son exposition et sa mise en scène, sur les réseaux sociaux notamment…

Sommaire

- La démultiplication des corps dans un monde hypermoderne - Elisabeth TISSIER-DESBORDES

- Corps en mouvement, corps en santé : regard socio-anthropologique sur des enfants de quartiers pauvres en Europe - Gilles VIEILLE MARCHISET, Sandrine KNOBÉ, Romaine DIDIERJEAN, Monica ACETI, Simone DIGENNARO, Elke GRIMMINGER

- Des corps en mouvement sur prescription médicale - Sandrine KNOBÉ, William GASPARINI

- Soigner les corps dans une société de l’autonomie - Nicolas MARQUIS

- L’autonomie au grand-âge : perceptions sexuées (et sexuantes) des corps vieillissants - Ingrid VOLÉRY

- Les SDF et leur corps. Quand la désaffiliation amène à la disqualification corporelle... - Anne- Françoise DEQUIRE

- Le rapport au corps, outil pour le travail avec les personnes sans-abri - Pierre RYCKMANS

- Expressions théâtrales et expressions de soi : quand le corps, la voix, le regard sont les vecteurs - Katty MASCIARELLI, Sara PUMA et Béatrice CUE (interview)

- L’Ouvre-Boîtes, une maison d’insertion sociale qui aide à mieux habiter son corps - Véronique THIBAUT et Éric GEORGERY (interview)

- Bas seuil, corps et toxicomanie - Alain ROZENBERG (Article PDF en vente)

- Sport-aventure et toxicomanie : une rencontre pour parler le corps – Florence CORDI, Sandrine JAUMOTTE et Nele MARIJSSE

- Le travail social au service de la personne prostituée et de son corps - Christine LEMMENS et Marie LINSMEAU (interview) (Article PDF en vente)

- "Parle à mon corps ; l’inceste l’a rendu sourd" : de la nécessaire évolution d’une pratique au service des mineurs victimes d’abus sexuels au sein de leur famille - Samira BOURHABA

- Anorexie... Anorévie. L’écoute des émotions, la thérapie par le corps, l’art-thérapie... - Françoise LIEVENS et Michèle STRÉPENNE (interview)

- La psychomotricité : une intervention au coeur du lien social - Jean-Pierre YERNAUX

- Snoezelen, un monde en quête de sens par la sensorialité - Marc THIRY

La pair-aidance dans les domaines de la santé mentale et de la précarité en Belgique francophone. Apport, enjeux et formation

retour au sommaire du n°92 "Quand les pairs deviennent ressources" Auteur(s) : France DUJARDIN Pascale JAMOULLE Lolita SANDRON Service des Sciences de la Famille, UMONS, Faculté des Sciences Psychologiques et de l’Education Premières lignes : Cet article relate le processus de pair-aidance (...)

lire la suite
lien vers facebook
logo-Paypal