Votre panier est vide

n° 30 - 2001

Suicide, Adolescents et milieu scolaire

Uniquement sur CD

Il y aurait chaque jour de 2 à 3 tentatives de suicide chez les adolescents. C’est dire l’importance du problème qui n’est pas sans lien avec le mal moderne de nos sociétés. Mais comment agir ? L’Observatoire pose la question de la prévention à l’école. Est-ce bien le lieu ? Par qui ? Comment ? Faut-il en parler ouvertement ? Comment repérer les signes ? Passer le relais ? Ecouter mais ne pas s’enfermer dans le secret ? Associer les parents ? Former les enseignants ?

Éditorial

La problématique du suicide de l’adulte jeune préoccupe les pouvoirs publics de nombreux pays industrialisés et ce d’autant que, comme l’énonçait déjà le sociologue Dunkheim l’état de la société participe à l’étiopathogène du phénomène.

Perte des valeurs, disparition des rites de passages, confusion des rôles, perte des modèles d’identification ... autant de symptômes du "mal moderne" qui sont pointés du doigt par les personnes qui s’interrogent sur le sujet. On en arrive à considérer que bien souvent le jeune tente de se suicider non pas parce qu’il veut mourir mais parce qu’il veut vivre mais ne sait ni pourquoi, ni comment.

Que dans ce contexte, l’on se penche sur le rôle de l’école n’a rien d’étonnant et ce à plusieurs égards. Nous parlerons de l’école en tant que lieu de vie (l’élève moyen y passe 40 heures par semaine), de l’école lieu d’apprentissage mais aussi de l’école lieu de développement personnel, d’apprentissage de la relation à l’autre, de confrontation à une loi extérieure tout à la fois source de frustration mais aussi moteur de dépassement de soi.

L’enseignant se voit par la force de l’évolution de la structure familiale de plus en plus souvent investi d’un rôle étranger à sa vocation. Il est, lui aussi, à la recherche de repères, de conseils, de formation ou d’accompagnement quand il s’agit de dépister les signes alarmants, de réagir à une menace de suicide ou aux conséquences d’un passage à l’acte.

Pour tenter de répondre à ces préoccupations, nous avons résumé dans ce dossier les interventions et les réflexions de professionnels impliqués de longue date dans le traitement et la prévention de la crise suicidaire chez l’adolescent et l’adulte jeune. Ils nous livrent, autour du thème central "Suicide, adolescence et milieu scolaire" une part de leur expérience.

Le Dr M. CHOQUET, Psychiatre, Directrice de recherche à l’INSERM à Paris, cosignataire avec le Dr X. POMMEREAU d’une récente étude française sur le rôle de l’infirmière d’école dans la prévention du suicide, introduira la réflexion par quelques notions épidémiologiques.

Le Dr CORCOS, Psychiatre et psychoanalyste, médecin-adjoint du Professeur JEAMMET à Paris, département de psychiatrie du jeune adulte développera une approche psycho-pathologique du suicide de l’adolescent.

Le Dr HIRSCH, Psychiatre et psychothérapeute d’adolescents, travaille au Centre de Santé Mentale à l’ULB et au Centre de Guidance à Bruxelles ; dans ce cadre, il mène des actions de prévention dans les écoles qu’il nous décrira.

M. PERRET-CATIPOVIC, C. NAVARRO, F. LADAME et Ph. BOWEN, Unité Etude & Prévention du Suicide du Département de psychiatrie des Hôpitaux Universitaires de Genève, insisteront sur la difficulté de mettre en place et de valider un projet de prévention au niveau scolaire.

Le Docteur POMMERAU, déjà cité, Psychiatre, Chef de service du Centre Abadie de Bordeaux, Président de l’Association Francophone de Prévention du Suicide, se penchera à partir de son expérience clinique sur des situations pratiques particulières.

Claude RENARD, Psychothérapeute familial, Directeur de recherche, s’interrogera sur la place de la famille dans la prévention du suicide.

Enfin, le Professeur WALTER, Psychiatre au C.H.U. de Brest, présentera le programme et la dynamique de formation développée à destination des professionnels de l’éducation en Bretagne.

Au-delà des différences régionales, l’étude de ce dossier montre combien cette problématique est vécue avec la même dramatique acuité en dépit des frontières. C’est un monde tout entier qui souffre d’un malaise que traduit sans doute le jeune suicidaire. Il est temps de mettre nos connaissances et nos énergies en commun pour « soigner notre monde pour espérer sauver sa jeunesse ».

Dr Xavier Gernay. Psychiatre et neuropsychiatre. Centre Patrick Dewaere. Lierneux.

Sommaire

- Recadrage du dossier : La Province de Liège et la problématique du suicide - Interview du Député permanent Olivier HAMAL, extrait du discours d’ouverture du colloque : « Suicide, adolescents et milieu scolaire », témoignages de jeunes "suicidants"

- Acquis épidémiologiques : fréquence et facteurs de risques - Marie CHOQUET

- Approche psychopathologique. Fragilité narcissique et passage à l’acte - Maurice CORCOS

- Et si cet élève était un adolescent fragile… - Denis HIRSCH

- Faut-il développer des actions de prévention spécifiques dans les écoles ? - M. PERRET-CATIPOVIC, C. NAVARRO, F. LADAME, Ph. BOWEN

- De la nécessité d’une politique d’établissement cohérente à la précision des rôles et des limites de chacun - Xavier POMMEREAU

- Identification et orientation des jeunes à hauts risques suicidaires. D’après l’étude "Les élèves à l’infirmerie scolaire" - Marie CHOQUET, Xavier POMMEREAU

- La place de la famille dans la prévention - Claude RENARD

- Formation à destination des professionnels de l’éducation - M. WALTER

Articles

"Binding first" la création du lien et ses médiations, ressorts de l'accroche

retour au sommaire du n°93 "L’accroche" Auteur(s) : Interview par Romain Lecomte de Dr Alain MERCUEL, chef du service d’appui « Santé mentale et exclusion sociale » (SMES) du centre hospitalier Sainte-Anne, Paris Premières lignes : Le service “Santé mentale et exclusion sociale” (SMES) du (...)

Moyens de paiement