Élément ajouté au panier

92 - Quand les pairs deviennent ressources - 2017

La plus-value apportée par un expert du vécu ou un pair-aidant est multiple, plurielle mais relevons particulièrement sa capacité à susciter, réveiller l’espoir et la confiance en soi chez les aidés, à provoquer, à réveiller les modes de fonctionnement et les habitudes de pensée chez les aidants. Ce dossier présente diverses expériences et questionnements autour de celles-ci, menées en Belgique, en France et au Québec.

Éditorial

La sollicitation des savoirs issus de l’expérience, sur fond de promotion de la participation des « bénéficiaires », peut prendre des formes variées : groupes d’entraide, intégration de pair-aidants au sein de services d’aide et d’accompagnement, participation à des actions de sensibilisation, mobilisation au sein de collectifs de défense des droits, …

Le rôle des pairs est particulièrement mobilisé et valorisé dans les secteurs de la santé mentale et de la lutte contre la pauvreté, où une professionnalisation des experts du vécu est déjà en cours. Mais cette tendance se dessine peu à peu aussi dans divers autres domaines : handicap, parentalité, jeunesse, …

Les apports, la plus-value de ces pairs sont également diversifiés : susciter la confiance et « accrocher » des publics qui échappent d’ordinaire aux aides et services qui leur sont dédiés ; faire le lien entre le monde des intervenants et celui des bénéficiaires ; réveiller l’espoir et servir de modèle en personnifiant la possibilité de s’en sortir ; dispenser un soutien et des conseils en s’appuyant sur son propre parcours ; contribuer à la déstigmatisation et la déconstruction des préjugés qui pèsent sur certains publics ; …

Ce rôle d’expert du vécu n’est cependant pas dénué de risques, en particulier lorsqu’il s’agit d’accompagner directement des publics fragilisés. Se replonger, quotidiennement, dans des difficultés qu’on a personnellement connues, peut par exemple être éprouvant émotionnellement. De même, trouver la juste distance par rapport à des personnes avec qui on partage un vécu, une culture, des codes sociaux n’est pas non plus toujours aisé. La position qu’occupe ce « pair expert », à l’interface des intervenants et des usagers l’expose aussi aux ruptures de confiance, aux conflits de loyauté, ...

Enfin, au niveau des professionnels, si certains adhèrent et se sentent à l’aise à l’idée d’intégrer des experts du vécu dans leur équipe, d’autres doutent, font preuve de résistances car cela implique un changement de regard, voire de paradigme, mais aussi de renoncer à une part de pouvoir et d’accepter de redéfinir les frontières qui séparent traditionnellement le savoir « expert » et le savoir « profane »...

Sommaire

DOSSIER :
- La Pair-aidance dans les domaines de la santé mentale et de la précarité en Belgique francophone. Apports, enjeux et formation - France DUJARDIN, Pascale JAMOULLE, Lolita SANDRON

- Professionnalisation des intervenants pairs : de quoi parle-t-on au fait ? - Baptiste GODRIE

- Accueillir des pairs aidants dans une institution psychiatrique : un cheminement personnel et institutionnel - Pascale FRANSOLET

- L’expertise profane dans le champ des addictions - Marie JAUFFRET-ROUSTIDE

- « Les opérations Boule de Neige » : quand les usagers de drogues font de la Réduction des risques... - Valentine MARTIN

- Housing First et pair aidance : entre théorie et pratique, idéalisation et défis - Muriel ALLART, Nicolas HOTTON

- Le Mouvement Personne d’Abord. Des personnes présentant une déficience intellectuelle s’entraident et défendent leurs droits - Xavier LACROIX, Loïc De GOTTAL, Stéphanie NIESTEN, David DALIER, Didier WALTHER, Ismaël ALSTEEN, Danielle TYCHON, Gwendoline DEMEYER

- Les « experts du vécu ». Prémices d’un renversement de perspective dans les services publics fédéraux ? - Laurent NISEN

- L’intervention par les pair.e.s : une avenue fertile pour un projet d’autonomie alimentaire - Claudie THIBAUDEAU

- Les "parents citoyens" de Dampremy. Du partage d’expériences aux actions de quartier - Patrick BLOMMAERT, Roland FEYAERTS, Laurence VEREECKE, Caroline VANCOILLIE

- PETALES - Le groupe d’entraide, une façon de se soutenir entre pairs - Bernadette NICOLAS

- Le collectif Barbarie contre la misogynie... Du vécu d’injustices individuelles à la revendication collective - Vanessa VANDIJK, Cassandra DELHALLE

- La dynamique de groupe : un outil permettant aux jeunes de se (re)découvrir pour mieux s’ouvrir - Christophe PARTHOENS

- Education pour la santé des jeunes et place de la prévention par les pairs. Retour sur la situation en France - Yaëlle ANSELLEM-MAINGUY, Eric LE GRAND

- Education à la vie relationnelle, sexuelle et affective. Quand les jeunes sensibilisent les jeunes - Albane LAINE


HORS DOSSIER (rubrique COUP D’OEIL) :

- Apprendre et grandir... au-delà de tout handicap - Colette LECLERCQ / La Maison d’Emeraude

- Qui sont les personnes âgées les plus pauvres ? - Colette LECLERCQ / Michaël Berghman, Nina Donvil et Hans Peeters

La Concertation restauratrice en groupe sous l’angle particulier de l’implication de l’entourage des jeunes concernés

retour au sommaire du n°89 "Travailler avec les proches" Auteur(s) : Joanne CESCOTTO Directrice adjointe d’Arpège Résumé : Quand un mineur d’âge commet un fait qualifié infraction, le juge de la jeunesse peut proposer une Concertation Restauratrice en Groupe. Celleci réunit l’auteur et son (...)

lire la suite
lien vers facebook
logo-Paypal