Muettes et impayables : les fratries

retour au sommaire du n°81 "Déliaison dangereuse ou de la nécessité de recréer du lien"


Auteur(s) :

Fabienne FAUVEAUX Directrice pédagogique Institut Notre-Dame de Lourdes asbl, Yvoir ; Présidente du CAAJ arrondissement de Dinant Philippeville


Premières lignes :

Les liens fraternels peuvent être des leviers de résilience intéressants pour les enfants qui vivent en institution suite à une décision de placement qui, par définition, organise la déliaison familiale. Lorsque l’hébergement conjoint de la fratrie est possible, il offre à chaque enfant l’opportunité de développer un attachement secondaire significatif. Mais la question se pose aujourd’hui : l’Aide à la Jeunesse peut-elle encore offrir un lieu d’accueil commun pour les fratries alors que le manque de places est confirmé et géré par l’instauration d’un système de répartition entre les mandants ? Les contraintes financières ne sont elles pas en train de peser sur le travail relationnel au point de le dénaturer ? De « fratries à quel prix » pour reprendre le titre de l’ouvrage auquel j’ai participé, n’en venons-nous pas à « fratries impayables », hors de prix au vu du budget de l’Aide à la jeunesse ?


Mots-clés :

Fratrie, placement, économie, Aide à la Jeunesse

Comment aider les jeunes à devenir autonomes après l’institution ? Dispositifs et accompagnement par paliers

retour au sommaire du n°88 "L’autonomie en tension" Auteur(s) : Interview par Colette Leclercq de Amina BOUKAFTANE, Assistante sociale, Cité de l’Enfance (SAAE Le Mas) Marjorie Henriet, Directrice Référente Pédagogique à la Cité de l’Enfance ISPPC (Intercommunale de Santé Publique du Pays de (...)

lire la suite
lien vers facebook
logo-Paypal