Votre panier est vide

n°84

Lutter contre le surendettement. Un combat aux multiples facettes

retour au sommaire du n°84 "Besoins primaires dans un contexte d’opulence"


Auteur(s) :

Interview par Romain Lecomte de

de Fabienne JAMAIGNE, coordinatrice du Groupement d’initiative pour la lutte contre le surendettement (GILS)

et de Françoise CAUDRON, secrétaire régionale des Equipes populaires sur la région Liège-Huy-Waremme


Premières lignes :

Aborder la question du surendettement dans ce dossier, nous a semblé essentiel pour deux raisons. Tout d’abord, contrairement à certaines idées reçues, un nombre grandissant de personnes s’endettent aujourd’hui non pas parce qu’elles « surconsomment », mais parce qu’elles peinent à faire face aux dépenses courantes ou liées à des biens et services de première nécessité. Ensuite, parce que, dans une société plus consumériste que jamais, les personnes en situation de précarité n’en sont pas moins des cibles marketing qu’il s’agit, comme les autres citoyens, d’inciter à consommer constamment davantage et à user du crédit. Ceci ne fait que rendre la pauvreté encore plus difficile à vivre, les frustrations encore plus nombreuses, les risques de « chuter » dans le surendettement d’autant plus grands.

Pour traiter de ces questions, nous avons rencontré Fabienne Jamaigne, coordinatrice du Groupement d’initiative pour la lutte contre le surendettement (GILS), et Françoise Caudron, secrétaire régionale des Equipes populaires sur la région Liège- Huy–Waremme. Le GILS est une association qui regroupe un peu plus d’une trentaine de CPAS ; elle est agréée depuis 2007 par la Région wallonne comme Centre de référence en médiation de dettes. Les Equipes populaires, quant à elles, sont une association d’éducation permanente qui, depuis environ une décennie, mène des animations auprès de personnes surendettées.


Mots-clés :

Surendettement, précarité, consumérisme, médiation de dettes, prévention

Abonnez-vous !
  • 4 numéros que se suivent
  • Prix préférentiel au numéro
  • Frais d’envoi gratuits !
Articles

La Concertation restauratrice en groupe sous l'angle particulier de l'implication de l'entourage des jeunes concernés

retour au sommaire du n°89 "Travailler avec les proches" Acheter le pdf Auteur(s) : Joanne CESCOTTO Directrice adjointe d’Arpège Résumé : Quand un mineur d’âge commet un fait qualifié infraction, le juge de la jeunesse peut proposer une Concertation Restauratrice en Groupe. Celleci (...)

Moyens de paiement