La garde à domicile un soutien précieux pour les personnes atteintes de démence et leurs proches

retour au sommaire du n°89 "Travailler avec les proches"


Auteur(s) :

Interview par Romain Lecomte de

Leslie PINTELON, Garde à domicile (accompagnatrice) au sein du service ACADAL


Présentation :

Au sein du SPAF, le service ACADAL (ACcompagnement A domicile Alzheimer) a été créé en 2011 comme projet-pilote, et s’est pérennisé en 2013. Aujourd’hui composé de 19 gardes à domicile, supervisées par des travailleurs sociaux (assistante sociale ou infirmière en santé communautaire), il accompagne les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une démence apparentée qui, du fait de la dégradation de leurs capacités mentales et puis physiques, ne peuvent rester chez elles sans surveillance.

En journée, en soirée, voire la nuit, les gardes à domicile assurent auprès de ces personnes une présence et une aide dans les activités quotidiennes : manger, se promener, se distraire ou simplement dialoguer. L’objectif est d’optimaliser leur bien-être mental, physique et social, et de maintenir leurs facultés restantes. Elles ont été spécialement formées pour accompagner ces personnes, mais aussi leurs aidants proches. Ce service, en effet, a également pour mission d’apporter répit et soutien à l’entourage du bénéficiaire. C’est sur cette dimension de l’accompagnement que nous avons interrogé Leslie Pintelon, garde à domicile engagée dans ce projet innovant depuis sa création.

TO PIIS or NOT TO PIIS Les paradoxes de l’injonction à l’autonomie

retour au sommaire du n°88 "L’autonomie en tension" Auteur(s) : Abraham FRANSSEN Sociologue, Université Saint-Louis, Bruxelles Résumé : S’inscrivant dans le référentiel de l’Etat social actif, le « Projet Individuel d’Intégration social » (PIIS), désormais obligatoire pour tous les bénéficiaires du (...)

lire la suite
lien vers facebook
logo-Paypal