Votre panier est vide

n° 32 - 2001

Groupes d’entraide, de soutien, d’expression...

Uniquement sur CD

Les premiers groupes d’entraide se sont implantés en Belgique dans le courant des années 70 : s’inspirant pour la plupart du mouvement des Alcooliques Anonymes né bien avant aux USA, ils proposent l’écoute, le soutien, l’information, tablent sur la force du groupe, la réciprocité, l’effet de miroir et de catharsis, la solidarité... Les groupes d’entraide ont quelque chose de formidable et ce fut la raison première de la motivation à faire de ce sujet un dossier qui se compose de quatre chapitres : les définitions, le contexte, les expériences, les méthodologies.

Éditorial

Les premiers groupes d’entraide se sont implantés en Belgique dans le courant des années 70 : s’inspirant pour la plupart du mouvement des Alcooliques Anonymes nés bien avant aux USA, ils proposent l’écoute, le soutien, l’information, tablent sur la force du groupe, la réciprocité, l’effet de miroir et de catharsis, la solidarité... et l’on comprend qu’ils puissent devenir pour certains un lieu sans nul autre pareil où puiser énergie, chaleur, espoir, et ce sentiment tellement vital de se sentir enfin compris ! Les groupes d’entraide ont quelque chose de formidable et ce fut la raison première de notre motivation à faire de ce sujet un dossier qui se compose de quatre chapitres.

Les définitions. Différents aperçus sont donnés. Ils se présentent point par point de façon très méthodologique, empruntent le chemin de la parole livrée à bout portant ou prosent en interrogations : les groupes d’entraide ne sont-ils pas une forme d’interpellation éthique de notre société ?

Le contexte. Depuis ces dernières années, les groupes d’entraide, en Belgique comme ailleurs, ne cessent de prendre de l’ampleur : ils se multiplient pour commencer, débordent ensuite de plus en plus des sujets strictement liés à une pathologie, à un problème médical, ils tentent enfin de se structurer, de s’organiser davantage, de se chercher des appuis, des relais, voire de se professionnaliser, et puis de se regrouper aussi, pour rassembler leur force et concentrer leur pouvoir de ... contre-pouvoir et de représentation. Pas à pas, les groupes d’entraide entrent dans le débat pour faire entendre leur voix et à leurs revendications répondent en écho d’autres mouvances, celle du citoyen-patient qui demande à prendre davantage part, celle du médecin qui est aussi demandeur d’une autre communication, celle des politiques qui sont au croisement et aux prises avec une sécurité sociale de plus en plus mal en point...

Les expériences. Chaque groupe d’entraide est unique, de par le thème qui le fonde, de par ses membres qui l’animent et le font vivre. Chaque groupe a son histoire, ses méthodologies, son style, ses priorités. Quelques-uns sont évoqués ici. Beaucoup d’autres auraient pu l’être aussi. Certains collent aux définitions strictes des groupes d’entraide ; d’autres s’en écartent mais ne sont pas moins porteurs de la dynamique groupale qui les caractérise. Certains sont aussi bien en place, franchement reconnus, d’autres tentent de faire leur chemin, s’interrogent...

Les méthodologies. Créer un groupe d’entraide est une chose. Le faire vivre en est une autre. Lui donner un sens, des règles, une réelle interactivité, une résonance, une durée suffisante... ne s’apparentent pas nécessairement à l’évidence. Le dossier se termine par quelques réflexions et conseils pratiques.

Colette Leclercq

Sommaire

DEFINITIONS

- Un pari sur la solidarité naturelle - Anne FENAUX

- Expression, information, revendication, communication ; un autre aperçu des groupes d’entraide - Sabine HENRY

Le groupe d’entraide, une réponse palliative instituée - Jean-Marc PRIELS


RECADRAGES

- Les usagers... face aux systèmes de santé - Philippe HOYOIS

- De l’inventaire au soutien des groupes d’entraide - Anne FENAUX

- Mise en place de groupes-témoins malades chroniques - Bernard VAN TICHELEN

- La LUSS... le self-help au pluriel - Sabine HENRY

- Les droits des patients en Belgique (d’après communiqué - M. ALVOET


HISTOIRES DE GROUPES

- Association Parkinson

- Vivre comme avant

- Toxicomanie - Groupes de parents solidaires

- Groupe Tic-Tac-Toc

- Les Joueurs Anonymes

- Gipso, groupe d’aide à la recherche et à l’information sur le psoriasis

- La Ligue contre l’épilepsie

- Groupe Aphasie Lux

- Les Emotifs Anonymes

- Groupes de soutien pour parents endeuillés

- Groupes familles monoparentales

- Groupe de femmes. A propos de solitude


METHODOLOGIES

- Des groupes restreints et des dynamiques des fonctionnements - Jean-Luc JACQUINET

- Comment créer un groupe d’entraide ? - Anne FENAUX

Articles

« Parle à mon corps ; l’inceste l’a rendu sourd » : de la nécessaire évolution d’une pratique au service des mineurs victimes d’abus sexuels au sein de leur famille

retour au sommaire du n°80 "Le corps dans l’intervention (psycho)sociale" Auteur(s) : Samira Bourhaba Directrice du service Kaleidos, Liège Premières lignes : Engagés depuis une dizaine d’années dans l’aide aux mineurs victimes d’abus sexuels intra-familiaux et/ou mineurs auteurs de conduites (...)

Moyens de paiement